03 juillet 2009

Cheb Mami, un père qui nuit à la cause des pères séparés qui veulent s'occuper de leurs enfants...

BOBIGNY

     

Cinq ans de prison ferme pour Cheb Mami

NOUVELOBS.COM | 03.07.2009 | 17:59

Le chanteur a été jugé coupable de tentative d'avortement forcé de son ex-compagne. Son ex-manager Michel Lecorre, qualifié d'"organisateur et instigateur", écope pour sa part de 4 ans de prison.

Cheb Mami (Sipa)

Cheb Mami (Sipa) 

Cheb Mami a été condamné vendredi 3 juillet à 5 ans de prison ferme pour une tentative d'avortement forcé de son ex-compagne. La peine a été prononcée par le tribunal correctionnel de Bobigny (Seine-Saint-Denis).
De son vrai nom Mohamed Khelifati, la star franco-algérienne du raï est écrouée depuis lundi à la prison de la Santé, à Paris, après deux ans de fuite en Algérie. Cheb Mami reste en prison, les juges ayant décidé son maintien en détention.
La peine prononcée est inférieure aux réquisitions: le procureur Ophélie Champeaux avait réclamé sept ans de prison. Cheb Mami encourait une peine maximale de 10 ans de prison.

Prison aussi pour le manager

Chemisette blanche, le chanteur est resté le visage fermé après l'énoncé du jugement. Il a ensuite été emmené sous escorte policière. On ignore s'il compte faire appel du jugement.
Son ex-manager Michel Lecorre (Maurice Lévy), qualifié d'"organisateur et instigateur" des actes de violences par le tribunal, a écopé pour sa part de 4 ans de prison. Alors qu'il était jusqu'ici sous contrôle judiciaire, les juges ont lancé un mandat de détention contre lui. Alors qu'il était jusqu'ici sous contrôle judiciaire, les juges ont lancé un mandat de détention contre lui.

"J'ai fait une faute, c'est grave"

Durant l'audience jeudi, Cheb Mami a reconnu sa responsabilité, avouant en sanglots "sa faute grave", mais avait dit avoir été "piégé".
"J'étais dépassé", a-t-il dit en sanglots. "C'est contraire à mes principes, à ma religion. Je n'arrive pas à l'expliquer. J'ai fait une faute, c'est grave, le cauchemar. Je n'étais pas dans la villa mais je savais ce qui se passait", a-t-il déclaré.
"Je regrette tout ce qui s'est passé. Je lui demande pardon, je regrette", a-t-il lancé après les plaidoiries de ses conseils.
Il a rejeté la faute sur son ex-impresario : "C'était l'idée de Michel" Lecorre, s'est défendu Cheb Mami, campant sur sa ligne de défense. "J'ai accepté dans la panique. S'il n'avait pas proposé cette possibilité je n'aurais jamais pensé à ça. Mais je n'ai rien fait pour l'arrêter", a-t-il reconnu.

Posté par schwab à 18:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Cheb Mami, un père qui nuit à la cause des pères séparés qui veulent s'occuper de leurs enfants...

Nouveau commentaire